MANUEL SHINK

PHOTOGRAPHE  -  VIDÉASTE  -  CHORÉGRAPHE

DANSES  buissonnières2016

      TANGENTE

2017

VUE SUR LA RELÈVE 2018

« Féministe et queer, Manuel Shink n’emprunte pourtant pas un ton activiste. C'est dans la poésie qu'il trouve sa force et par cette posture qu'il puise son pouvoir de renversement. L’interprète barbu arrive sur scène, talons aiguilles aux pieds, partiellement caché derrière un pan noir. Une démarche élégante, ses longues jambes filiformes et musclées hypnotisent notre regard. Il s’arme de différents textiles et de souliers à talons pour explorer la fluidité du genre. De métamorphoses en métamorphoses, le danseur-chorégraphe, devient alors nymphe, enfant, mariée, veuve, putain, diva, ... et nous transporte dans un univers troublant et touchant. Il joue. Il se joue de nous, de nos propres acceptations et conceptions des genres. Il manipule aussi les lisières qui pourraient entraîner sa pièce dans une catégorie définie. C'est là toute la finesse de son travail : savoir rester sur une mince frange, sur l'entre-deux assumé. »

                 

                                                                                                   - Gabrielle Deschamps et Shandi Bouscatier 

                                                                                                          Doctorant-chercheur en Études et Pratiques des Arts, UQÀM

Partenaires : La Serre - Arts Vivants, La Machinerie des Arts, La Caisse de la Culture, les compagnies FLAK et Marie Chouinard, Lucie Grégoire Danse, Tangente Danse et la Maison de la Culture Pointes-aux-Trembles

Version longue : 45 minutes