Artiste pluridisciplinaire ayant fait des études en cinéma, en photographie et en psychologie, c’est d’abord à l’École de Danse Contemporaine de Montréal que Manuel Shink reçoit sa formation d'interprète en danse. Ille collabore avec Le Fils d'Adrien Danse, Code Universel, Human Playground, Lucie Grégoire, Teoma Naccarato, Geneviève C. Ferron, Eroca Nicols, Hélène Messier, Andrew Turner, Les Imprudanses et Promito Playback Theatre. Ille reçoit une formation intensive en clown Potchinko auprès de Sue Morrison et complète ensuite un baccalauréat en chorégraphie à l’Université Concordia. Son style, humaniste, est nuancé d’un ton tragicomique.

Deux bourses, accordées par le Conseil des Arts du Canada, lui permettent de suivre d'abord un stage avec Les Slovaks Dance Collective (Tanz im August, Berlin) puis de créer un solo à Connection Dancework (Perspective, St-John). Supporté.e par le programme Jeunes Volontaires, Manuel co-fonde le studio Élan d’Amérique avant d’y présenter La mort de Socrate, un premier solo abordant les thèmes d’une identité de genre non-binaire.

​En création collective, ille conçoit Sleeping Bugs (Festival ZoneHoma), ainsi qu'un duo qui remportera le prix Studio 303 aux Rendez-Vous du Cinéma Québécois.

.